Carl Gustav Jung

"Maintenant, je sais la vérité, mais il y a encore un petit élément qui me manque, et lorsque je l'aurai saisi, je serai mort." (deux jours avant sa mort) C.G Jung


"Pour s'affirmer en face du monde extérieur, l'homme a besoin de l'évidence de son expérience intérieure, de son vécu transcendant qui, seuls, peuvent lui épargner l'inévitable glissement dans la masse collective." C.G Jung

Dscn0673

Dscn0224

Vous pourrez trouver beaucoup de choses sur internet et sur la page des sites amis mais j'ai l'envie de partager ce qui me semble l'essence de mon intérêt pour cet homme, à travers ses propres paroles.

Img Mandala Jung

Mandala de C.G Jung

"Ma Vie" de C.G Jung

(p. 223 et 224) "Quand je revois aujourd'hui en pensée ce qui m'arriva durant l'époque où je me consacrais à mes imaginations, et quand je me demande quel fut le sens de tout cela, il me semble que j'ai été saisi et subjugué par un message qu'il me fallait transmettre. Il y avait dans ces images des éléments qui ne concernaient pas que moi, mais qui concernaient aussi de nombreux autres êtres. C'est de la sorte que s'est installé le sentiment que je ne devais plus n'appartenir qu'à moi. Les connaissances qui m'importaient, ou que je recherchais, ne faisaient pas encore partie du patrimoine de la science d'alors. Je devais, moi même en subir l'expérience première, et je devais, en outre, essayer de placer ce que je découvrais sur le terrain de la réalité ; sinon, mes expériences n'en resteraient jamais qu'à l'état de préjugés subjectifs non viables. Dès lors, je me mis au service de l'âme. je l'ai aimée et je l'ai haïe, mais elle était ma plus grande richesse. Me vouer à l'âme fut la seule possibilité de vivre mon existence comme une relative totalité et de la supporter.

Je puis dire aujourd'hui que je ne me suis jamais éloigné de mes expériences initiales. Tous mes travaux, tout ce que j'ai créé sur le plan de l'esprit proviennent des imaginations et des rêves initiaux.

Mes recherches scientifiques furent le moyen et la seule possibilité de m'arracher à ce chaos d'images. Sinon, ce matériel se serait agrippé à moi comme des teignes de bardane, ou m'aurait enlacé comme des plantes de marécages. Je mis le plus grand soin à comprendre chaque image, chaque contenu, à l'ordonner rationnellement - autant que faire se pouvait - et, surtout, à le réaliser dans  la vie. car c'est cela que l'on néglige le plus souvent.

(p. 258) Mes œuvres peuvent être considérées comme autant de stations de ma vie ; elles sont expression de mon développement intérieur, car se consacrer aux contenus de l’inconscient forme l'homme et détermine son évolution, sa métamorphose. Ma vie est mon action, mon labeur consacré à l'esprit est ma vie ; on ne saurait séparer l'un de l'autre.

Tous mes écrits sont pour ainsi dire des tâches qui me furent imposées de l'intérieur. Ils naquirent sous la pression d'un destin. Ce que j'ai écrit m'a fondu dessus, du dedans de moi même. J'ai prêté parole à l'esprit qui m’agitait. Je n'ai jamais escompté que mes ouvrages déclenchent une forte résonance. Ils représentent une compensation apportée à mon monde contemporain et il me fallait dire ce que personne ne veut entendre. C'est pourquoi si souvent, surtout au début, je me suis senti tellement isolé. Je savais que les hommes réagiraient par du refus, car il est difficile d'accepter la compensation de son monde conscient. Aujourd'hui, je puis dire : c'est même merveilleux que j'aie eu tant de succès, plus que je n'en ai jamais attendu. Pour moi, la chose essentielle a toujours été que soit dit ce que j'avais à dire. J'ai le sentiment d'avoir fait ce qui m'était possible. Naturellement, cela aurait pu être davantage et mieux, mais non pas en fonction des capacités qui étaient les miennes.

(p.559) La différence entre la plupart des hommes et moi réside dans le fait que, en moi, les "cloisons" sont transparentes. C'est ma particularité. Chez d'autres, elles sont souvent si épaisses qu'ils ne peuvent rien voir au-delà et pensent, par conséquent, qu'au-delà, il n'y a rien. Je perçois jusqu'à un certain point les processus qui se déroulent à l'arrière-plan et c'est pourquoi j'ai une sécurité intérieure. Quiconque ne voit rien n'a aucune sécurité et ne peut tirer aucune conclusion ou n'accorde aucune confiance à ses conclusions."


Beaucoup d'autres choses sont à dire sur cet homme qui a réalisé sa vie. C'est la résonance dans cet instant de lui à moi.

Belle exploration de votre côté et résonnez juste !